Archives des activités de l’Expérimentarium de Chimie

ATELIERS THEMATIQUES RECURRENTS

Descriptif :
L’atelier a pour but de faire comprendre la notion de stoechiométrie en chimie. Une introduction portera sur la notion de mole, sur les relations quantitatives qui sont impliquées dans les réactions chimiques et sur la notion de réactif limitant. Les élèves réalisent des titrages et mettent en pratique ces diverses notions pour déterminer la teneur en acide acétique dans le vinaigre.

Informations utiles :
• Public cible : Elèves de 4ème, 5ème et 6ème secondaire
• Durée : 3h

Descriptif :
Les élèves réalisent des titrages et mettent en pratique les notions de stoechiométrie et d’analyse quantitative pour déterminer la teneur en acide acétique dans le vinaigre (titrage acide-base). Un titrage redox permettra de déterminer la teneur en fer dans un produit phytosanitaire.

Informations utiles :
• Public cible : Elèves de 4ème, 5ème et 6ème secondaire
• Durée : 3h

Descriptif :
Les réactions redox constituent une classe importante de réactions chimiques. Diverses expériences sont réalisées par les élèves sur le thème des réactions d’oxydo-réduction.
L’atelier présente une introduction et le développement de la notion d’oxydant, de réducteur et de réaction d’oxydo-réduction. Des expériences illustrent notamment l’importance des réactions redox dans la production d’énergie (piles électriques et piles à combustible), dans la gestion de notre environnement (corrosion des métaux) ainsi que leur incidence sur notre santé (désinfection, anti-oxydants et additifs alimentaires).

Informations utiles :
• Public cible : Elèves de 5ème et 6ème secondaire
• Durée : 3h.

Descriptif :
L’équilibre chimique constitue une matière fondamentale en chimie, elle-même nécessaire à la compréhension d’autres sujets incontournables tels que la solubilité, les réactions acide/base, … Il est donc primordial que les élèves comprennent bien cette matière et dépassent leurs préconceptions dans le domaine. L’Expérimentarium de chimie de l’ULB propose un atelier qui permet de préciser la notion d’équilibre chimique à travers plusieurs expériences et analogies, de déconstruire les préconceptions des élèves et de leur faire appréhender ce qu’est un équilibre chimique.

Informations utiles :
• Public cible : Elèves de 4ème, 5ème et 6ème secondaire
• Durée : 2h à 2h30 selon le niveau des élèves

Descriptif :
L’atelier introduit auprès des plus jeunes la notion de matière (solide, liquide, gaz) et d’atome et molécule. A côté de démonstrations mettant en jeu de l’hydrogène, de l’oxygène, de l’hélium, du carbone et d’autres éléments abondants, l’atelier propose aux élèves des expériences pour les initier à des éléments de base de la chimie. Venez reconnaître différentes substances familières et comprendre comment des éléments se combinent pour former des molécules différentes.

Informations utiles :
• Public cible : Elèves du primaire (à partir de la 3ème) et de 1ère, 2ème et 3ème du secondaire
• Durée : 2h à 2h30 selon le niveau des élèves

Descriptif :
L’atelier introduira auprès des plus jeunes la notion de matière (solide, liquide, gaz) et d’atome et molécule.
A côté de démonstrations mettant en jeu de l’hydrogène, de l’oxygène, de l’hélium, du carbone et d’autres éléments abondants, l’atelier proposera aux élèves des expériences pour les initier à des notions de base de la chimie.
Venez reconnaître différentes substances familières et comprendre comment des éléments se combinent pour former des molécules différentes.

Informations utiles :
• Public cible : Elèves de de 5ème et 6ème primaire et de 1ère et 2ème secondaire
• Durée : 2h30

ATELIERS THEMATIQUES UNIQUES

Descriptif :
Cet atelier permettra aux élèves de se familiariser avec la notion d’acide et de base par l’expérience. Les notions d’acidité et de basicité, de couple acide-base, d’indicateurs colorés et de zone de virage seront introduites au cours de l’atelier.
Les élèves mesureront, à l’aide d’indicateurs et d’un pH-mètre, le pH de plusieurs solutions que nous utilisons couramment. Ils mettront également en œuvre diverses réactions acide – base notamment lors de titrages afin de déterminer la teneur en acide d’une solution.

Informations utiles :
• Public cible : Elèves de 4ème, 5ème et 6ème secondaire
• Durée : 3h

Descriptif :
L’atelier a pour but d’introduire et d’expérimenter différentes fonctions de chimie organique, soit au travers de tests de mise en évidence de fonctions, soit à travers de courtes synthèses. Les différentes fonctions abordées (alcool, acide, ester, cétone…) seront mises en lien avec leur utilisation dans la vie quotidienne.
L’atelier constitue donc un moment idéal pour découvrir la chimie organique à travers les fonctions et leur réactivité.

Informations utiles :
• Public cible : Elèves de 4ème, 5ème et 6ème secondaire
• Durée : 2h à 2h30 selon niveau des élèves

Descriptif :
A l’occasion des 150 ans du Tableau Périodique des éléments, l’Expérimentarium de Chimie de l’ULB propose un atelier où les élèves découvriront l’implication des éléments chimiques dans la fabrication d’objets du quotidien comme notamment un smartphone.
Un nouveau regard sera porté sur le tableau périodique en considérant les besoins en certains éléments et les risques de pénurie qui y seront liés dans le futur.
De nombreux objets familiers contiennent des métaux. D’où viennent-ils ? Pourquoi environ la moitié des éléments métalliques sont-ils devenus stratégiques ?
Diverses expériences réalisées par les élèves et des démonstrations faites par les animateurs permettront d’explorer une dizaine d’éléments (In, Zn, Ga, Ge, Pb, Ag, Cu, …) et leurs composés en relation avec leurs utilisations.

Informations utiles :
• Public cible : Elèves de 3ème, 4ème, 5ème et 6ème secondaire
• Durée : 2h30 à 3h selon niveau des élèves

Descriptif :
L’Expérimentarium de Chimie de l’ULB propose un atelier qui vise à montrer la richesse de la chimie dans la fabrication de matériels innovants pour la pratique du sport.
Des vêtements spécifiques aux voitures de formule 1 en passant par le ballon de football et les raquettes de tennis, vous découvrirez ce qu’est un polymère et un matériau composite. Ces notions seront illustrées par diverses expériences réalisées par les élèves.
La chimie est aussi présente pour la réalisation des trophées sportifs : des expériences viseront à montrer en quoi est réalisé le trophée de la coupe du monde de football.

Informations utiles :
• Public cible : Elèves du primaire (à partir de la 5ème) et du secondaire
• Durée : 2h30 à 3h selon niveau des élèves

Descriptif :
La plupart des éléments chimiques sont des métaux !
Qu’est-ce qu’un métal ? Quelles sont les propriétés qui font des métaux des espèces chimiques incontournables dans le bâtiment, le transport, la production d’énergie, les communications, la médecine, l’agriculture, la décoration … ?
L’atelier reviendra sur l’importance des 7 métaux qui ont marqué notre histoire jusqu’au Moyen Age. D’autre part, aujourd’hui, de nombreux objets familiers (canettes, montres, smartphones, batteries…) contiennent bien d’autres métaux. D’où viennent-ils ? Pourquoi environ la moitié des éléments métalliques sont-ils devenus stratégiques ?
Des manipulations permettront aux élèves d’identifier divers métaux sur base de leurs propriétés de de leur réactivité.

Informations utiles :
• Public cible : Elèves de 3ème, 4ème, 5ème et 6ème secondaire
• Durée : 2h30-3h00

Descriptif :
Les polymères (macromolécules) formés à partir de monomères (petites molécules) font partie de notre quotidien. L’Expérimentarium de Chimie de l’ULB propose un atelier qui vise à introduire la notion de polymère et à montrer la richesse de la chimie pour fabriquer des matériaux polymériques très divers. La place importante des polymères dans notre vie quotidienne est illustrée dans le domaine de l’emballage, du textile, de l’habitat notamment. Venez fabriquer du Nylon par une réaction de polymérisation, réticuler un polymère pour modifier ses propriétés ou trier des plastiques !

Informations utiles :
• Public cible : Elèves du primaire (à partir de la 5ème) et du secondaire
• Durée : 2h30 à 3h, selon le niveau des élèves

Descriptif :
L’atelier s’articulera autour de trois axes principaux qui sont la composition des sols, les processus de nature chimique impliquant les composants des sols et les méthodes de dépollution des sols.

1. La composition des sols : le sol est un système complexe qui est formé de plusieurs fractions (minérale, organique, liquide, gazeuse). Le contenu en éléments chimiques très variés est fonction des roches à partir desquelles il s’est formé. Cette partie permettra d’introduire des concepts comme l’hétérogénéité des mélanges, les roches et minéraux, les différents éléments chimiques ainsi que leur abondance.
2. La chimie ou réactivité des sols : de nombreux éléments sont nécessaires à la croissance et au développement des végétaux en particulier des ions présents dans les sols. Cette partie développera la notion de processus d’échange d’ions, d’acidité et de basicité des sols. Un accent particulier sera mis sur les acides humiques qui ont plusieurs rôles : tampon pour le pH, ligand pour les métaux, absorbant d’espèces, catalyseurs de réaction rédox et photosensibilisateurs.
3. La dépollution des sols : les sols sont fréquemment contaminés par des déchets. Dans cette partie, des techniques de dépollution des sols seront discutées sur base d’une réflexion des élèves. Le cas des sols pollués par des métaux lourds sera plus spécifiquement abordé. Des techniques de dépollution seront illustrées par des expériences.

L’atelier proposera selon le niveau d’études des élèves des expériences adaptées afin de les initier à des éléments de base de la chimie des sols selon les trois axes décrits ci-dessus. A côté de quelques expériences réalisées par les encadrants, nous veillerons à ce que les élèves, quel que soit leur niveau de formation, puissent tous manipuler afin de mieux s’approprier la thématique.

Informations utiles :
• Public cible : Elèves du primaire (à partir de la 3ème) et du secondaire
• Durée : 2 h à 2h30 selon niveau des élèves

Descriptif :
L’Expérimentarium de Chimie de l’ULB proposera des expériences mettant en évidence le rôle important de la chimie dans les emballages un domaine qui nous concerne tous. Cet atelier traitera des matériaux d’emballage (bouteilles et films plastiques, papier, canette …).

Informations utiles :
• Public cible : Elèves du primaire (à partir de la 3ème) et du secondaire
• Durée : 2 h à 2h30 selon niveau des élèves
• Remerciements : Plastimobile pour son soutien et pour le prêt d’équipement

Descriptif :
Le projet vise à toucher un grand nombre de jeunes et plus spécifiquement ceux qui n’ont pas accès à une infrastructure de laboratoire ou à un encadrement adapté dans leur école afin de leur montrer l’importance des sciences et en particulier de la chimie au quotidien.
Il permet d’exploiter des informations sur les peintures utilisées à différents moments de notre histoire dans le domaine des arts. La mise en relation ainsi que l’analyse des informations portant sur les constituants des peintures revaloriseront très certainement l’image et le rôle de la chimie dans le développement de notre société.
Cet atelier sensibilise aussi les élèves à l’importance d’acquérir et de développer un savoir scientifique pour pouvoir être capable d’innover dans des technologies respectueuses de notre environnement.

Démarche pédagogique :
Le projet porte sur la mise en place d’un atelier interactif qui allie une démarche d’analyse de données historiques relatives à l’utilisation de peintures depuis l’antiquité (Art Rupestre) jusqu’à nos jours (Art Urbain ou Street Art) à une expérimentation visant à comprendre les composants ainsi que les propriétés des peintures.
La peinture, une fois appliquée sur une surface, confère à celle-ci des propriétés de décoration, de protection, ou autres plus spécifiques qui, actuellement, s’inscrivent dans une démarche visant notamment à élaborer des matériaux fonctionnels.
Les élèves feront appel à l’observation, l’expérimentation et à leur esprit critique pour mettre en évidence l’importance des divers constituants d’une peinture.
Une peinture est un mélange complexe contenant principalement des pigments, une charge ou un liant, un solvant et d’additifs. Les premières peintures utilisées par l’homme étaient fabriquées à base de matières naturelles, pigments naturels, argile, chaux, caséine, huiles naturelles. Le 20ème siècle constitue un tournant avec l’apparition des peintures synthétiques issues de la pétrochimie. Ces revêtements, comme le latex, l’acrylique ou les peintures vinyliques, présentent divers avantages mais sont sources de pollution de notre environnement (air, sol, eau), on assiste donc depuis quelques années à un retour vers des peintures de nouvelles générations moins polluantes.
L’atelier proposera selon le niveau d’études des élèves des expériences adaptées afin de les initier à des éléments de base de la chimie des peintures. A côté de quelques expériences réalisées par les encadrants, les élèves pourront manipuler afin de s’approprier la thématique en tant qu’acteurs.
La notion de couleur d’une substance fera l’objet d’une première partie de l’atelier. Une matière colorante est une substance qui, en absorbant la lumière visible de manière sélective, conduit à l’apparition d’une couleur. Les élèves s’approprieront cette notion par diverses expériences impliquant divers colorants et pigments. Des changements de couleur seront provoqués par diverses réactions. Les plus grands (à partir de la 4e secondaire) réaliseront la synthèse de l’indigo, la malachite ou la fluorescéine.
La seconde partie de l’atelier sera consacrée à la fabrication d’une peinture (peinture à la caséine, détrempe à l’œuf, peinture à l’huile…). Les divers processus intervenant dans le séchage seront discutés plus en détail avec les élèves ayant déjà suivi un cours de chimie de base. En particulier, les réactions chimiques impliquées dans le séchage selon le type de solvants utilisés seront expliquées et illustrées par l’expérience.

Informations utiles :
• Public cible : Elèves du primaire et du secondaire (uniquement sur rendez-vous)
• Durée : 2 h à 2h30 selon niveau des élèves
• Remerciements : La région Bruxelles-Capitale, pour avoir soutenu et financé ce projet dans le cadre des appels à projets de sensibilisation des jeunes aux sciences ‘Plus tard, je serai… Einstein ou Marie Curie’

Descriptif :
Ces ateliers ont pour but de montrer l’importance de la chimie dans la vie quotidienne et en particulier pour l’hygiène et la beauté. L’Expérimentarium propose selon le niveau d’études des élèves des expériences adaptées afin de les initier à des éléments de base de la chimie et des sciences en général ou de leur permettre d’approfondir certaines des notions fondamentales de la chimie. Les élèves font appel à l’observation, l’expérimentation et à leur esprit. A côté de quelques expériences réalisées par les encadrants, les élèves ont, en fonction de leur niveau de formation, manipulé afin de s’approprier la thématique en étant acteurs et non uniquement spectateurs. Les élèves abordent les thèmes suivants : notion de savon, préparation d’un savon et test de ses propriétés, qu’est-ce qui rend un mascara waterproof, extraction d’une huile essentielle de lavande, préparation d’une crème hydratante, propriété d’une crème solaire.

Informations utiles :
• Public cible : Elèves du primaire et du secondaire
• Durée : 3h

Descriptif :
Cet atelier vise à toucher un grand nombre de jeunes et plus spécifiquement ceux qui n’ont pas accès à une infrastructure de laboratoire ou à un encadrement adapté dans leur école afin de leur montrer l’importance d’une bonne gestion de l’eau qui constitue la ressource la plus précieuse pour l’homme. Cet atelier sensibilise plus particulièrement les adultes de demain à l’importance de développer un savoir scientifique pour pouvoir être capable d’innover dans des technologies respectueuses de notre environnement et plus particulièrement pour la gestion durable de l’eau.
Il permettra d’aborder divers aspects fondamentaux de la chimie selon le niveau des élèves et revalorisera très certainement l’image et le rôle de la chimie dans notre vie quotidienne, même chez les plus jeunes.

Démarche pédagogique :
L’Expérimentarium proposera selon le niveau d’études des élèves des expériences adaptées afin de les initier à des éléments de base de la chimie et des sciences en général ou de leur permettre d’approfondir certaines des notions fondamentales de la chimie. A côté de quelques expériences réalisées par les encadrants, nous veillerons à ce qu’en fonction de leur niveau de formation, les élèves puissent manipuler afin de s’approprier la thématique en étant acteurs et non uniquement spectateurs.
Dans cet atelier, après une introduction sur la molécule d’eau qui sera adaptée au niveau des classes (deux niveaux seront considérés – (S) = simple pour niveau primaire et début secondaire et (A) = approfondi pour niveau secondaire supérieur), les élèves examineront les propriétés physiques et chimiques de l’eau. Ils aborderont par des expériences les thématiques suivantes :

Partie I : (niveau S + niveau A)
– Introduction à la molécule H20
– Mise en évidence des trois états physiques de l’eau
– Etude de la densité de l’eau (à l’état liquide et à l’état de glace)
– Mise en évidence de la polarité de la molécule d’eau
– Illustrer la tension superficielle de l’eau

Partie II : La salinité des eaux (niveau S + niveau A)
– Extraire les sels dissous dans des eaux salées par évaporation
– Mesurer la quantité de sels contenus dans une eau donnée
– Mettre en évidence la conductibilité de l’eau

Partie III : Traitement de purification d’eau (niveau S + niveau A)
– Réaliser des étapes de filtrations d’eau « sale ».
– Réaliser un dispositif solaire pour purifier de l’eau. Expliquer le fonctionnement du distillateur solaire en s’appuyant sur les changements d’états en particulier la vaporisation ou/et la condensation et sur les échanges d’énergie.
– Réaliser la distillation d’un mélange (niveau A)

Partie IV : Les solutions aqueuses (niveau A)
– Mesurer le pH d’échantillons de diverses eaux
– Etudier la dissolution de produits dans l’eau
– Rechercher de cations dans une solution aqueuse

Ces ateliers permettront d’aborder divers aspects fondamentaux de la chimie selon le niveau des élèves et revaloriseront très certainement l’image et le rôle de la chimie dans notre vie quotidienne même chez les plus jeunes.
Il permettra d’aborder divers aspects fondamentaux de la chimie selon le niveau des élèves et revalorisera très certainement l’image et le rôle de la chimie dans notre vie quotidienne, même chez les plus jeunes.

Informations utiles :
• Public cible : Elèves du primaire et du secondaire
• Durée : 3h

Descriptif :
Ces Ateliers proposeront différentes expériences :
• pour les primaires et 1-2-3 secondaires : Illustration des différents types de réactions chimiques.
• pour les 4-5-6 secondaires : Vitesses de réaction et facteurs les influençant (T°, concentration, catalyseurs, …).

Informations utiles :
• Public cible : Elèves du primaire et du secondaire
• Durée : 3h

Descriptif :
Ces Ateliers proposeront différentes expériences :
• Mise en évidence du caractère acide ou basique des oxydes de divers éléments et lien avec la classification périodique
• Synthèse d’oxyde de carbone (CO2) et d’oxyde d’azote (NO2) et étude de leurs propriétés acido-basiques
• Utilisation de quelques oxydes (silice …)
• Détermination de l’acidité volatile dans le vin
• Dosage de la Vitamine C, de l’aspirine, …
• Extraction acides-bases
• …

Informations utiles :
• Public cible : Elèves de 4ème, 5ème et 6ème secondaire
• Durée : 3h

Descriptif :
Dans la production, le stockage et la gestion de l’énergie qui revêtent une importance considérable pour un développement durable de notre société, la chimie a un rôle majeur à jouer. Les réactions chimiques sont d’efficaces « transformateurs d’énergie » : elles peuvent en effet transformer l’énergie constitutive des molécules en énergie utile. La conversion d’énergie chimique en chaleur et énergie électrique sera démontrée par l’expérience. Le projet mettra un accent plus particulier sur l’importance de la chimie dans les batteries, piles à combustible et cellules photovoltaïques. Les élèves seront encadrés pour effectuer eux-mêmes diverses expériences simples illustrant des concepts de base de la chimie liées à la production et au stockage d’énergie.

Objectifs :
Le présent projet vise à permettre la participation d’un grand nombre de jeunes et plus spécifiquement de ceux qui n’ont pas accès à une infrastructure de laboratoire ou à un encadrement adapté dans leur école. Cet atelier sensibilise les adultes de demain à l’importance de développer un savoir scientifique pour pouvoir être capable d’innover dans la production d’énergies respectueuses de notre environnement. Il permettra d’aborder divers aspects fondamentaux de la chimie selon le niveau des élèves et revalorisera très certainement l’image et le rôle de la chimie dans notre vie quotidienne, même chez les plus jeunes.

Démarche pédagogique :
Les élèves feront appel à l’observation, l’expérimentation et à leur esprit critique pour entreprendre une analyse des moyens actuels dont dispose notre société pour satisfaire ses besoins énergétiques d’une part et des avancées scientifiques dont nous pourrions disposer dans un avenir proche pour satisfaire à l’augmentation croissante de la demande en énergie alors que la disponibilité en pétrole facilement accessible devient problématique d’autre part. L’Expérimentarium de Chimie de l’ULB proposera selon le niveau d’études des élèves des expériences adaptées afin de les initier à des éléments de base de la chimie et des sciences en général ou de leur permettre d’approfondir certaines des notions fondamentales de la chimie. A côté de quelques expériences réalisées par les encadrants, nous veillerons à ce qu’en fonction de leur niveau de formation, les élèves puissent manipuler afin de s’approprier la thématique en étant acteurs et non uniquement spectateurs.
L’atelier portera sur des expériences relatives aux thématiques reprises ci-dessous. Deux niveaux seront considérés – (S) = simple pour niveau primaire et début secondaire et (A) = approfondi pour niveau secondaire supérieur.
1. Chimie et chaleur
– Niveau S et A : mise en évidence de chaleur de réaction, réactions endo- et exothermiques, réaction de combustion, combustible, comburant, rendement thermique.
– Niveau A : Détermination quantitative de la chaleur d’une réaction de neutralisation.
2. Chimie et bioénergie
– Niveau S et A : chimie et énergie vitale – importance du glucose, photosynthèse.
– Niveau A : photosynthèse (interaction lumière substance chimique).
3. Chimie et électricité
– Niveau S et A : notion de piles, batteries, accumulateurs – réalisation de dispositifs simples.
– Niveau A : réalisation de différentes piles et batteries.
– Niveau S et A : démonstration de piles à combustible à hydrogène.
– Niveau A : production d’hydrogène à partir de l’électrolyse de l’eau à l’aide d’une cellule photovoltaïque, biocarburant.
– Niveau A : composantes d’une pile à combustibles, réactions redox dans les piles à hydrogène, méthanol et éthanol, principe d’une cellule photovoltaïque.

Informations utiles :
• Public cible : Elèves du primaire et du secondaire
• Durée : 2h-2h30 (selon le niveau)
• Remerciements : A Monsieur Benoît Cerexhe, Ministre de la région Bruxelles-Capitale, pour avoir soutenu et financé ce projet dans le cadre des appels à projets de sensibilisation des jeunes aux sciences ‘Plus tard, je serai… Einstein ou Marie Curie’

Descriptif :

Ces ateliers ont pour but de montrer l’importance de la chimie dans notre vie de tous les jours et en particulier dans la cuisine. Ils sont divisés en 2 grandes sections (et une série de démonstrations) qui comprennent chacune une partie « grand public » (destinée aux élèves du primaire et du début secondaire) et une partie « spécialisée » (en rapport avec le programme de cours des élèves de 4-5-6 ème secondaire) :

• Atelier « mélanges » : test de différents mélanges (eau-sel-farine, eau-huile-sirop d’érable, …) afin de découvrir les notions de densité, masse volumique, …, extraction de la chlorophylle des épinards et introduction aux notions de séparation, coefficient de partage, extraction, …

• Atelier « Mesure de l’acidité des aliments » : test de différents « indicateurs d’acidité » (jus de chou rouge, indicateurs colorés, papier pH, pH-mètre) sur différents produits alimentaires et construction d’une échelle d’acidité, mesure de l’acidité de l’acide citrique par titrage, …

• Démonstrations : comment cuire et « décuire » un oeuf, comment faire une mayonnaise, comment faire de la glace à l’azote liquide, comment faire du chocolat pétillant, …

Informations utiles :
• Public cible : Elèves du primaire et du secondaire
• Durée : 2h à 2h30, selon le niveau des élèves.

Introduction :
Le CO2 est actuellement une des molécules les plus connues du grand public. L’impact de l’augmentation de la concentration de CO2 dans l’atmosphère sur le réchauffement climatique est maintenant établi et fait l’objet des grands titres de la presse. Le CO2 de l’air peut également se dissoudre dans l’eau et à terme augmenter son acidité entrainant ainsi des bouleversements dans la faune et la flore marine. Ce qui l’est moins c’est que sans les gaz à effet de serre comme le CO2, la température sur terre serait en moyenne de -18°C au lieu des 15°C actuels propices à la vie. Le CO2 est également source de matière vivante au travers de la fonction chlorophyllienne. Les scientifiques peuvent-ils proposer des solutions pour éliminer une partie du CO2 anthropique ? Est-il possible par exemple de séquestrer le CO2 au fond des mers ou dans les puits de forage sous forme gazeuse ou liquide? Et, avant tout, qu’est-ce que le CO2, quelles en sont ses propriétés, comment peut-on le préparer, comment réagit-il ? Tous ces aspects de la chimie du CO2 seront abordés dans cette exposition interactive qui permettra également d’illustrer le rôle central de la chimie dans la sauvegarde de l’environnement.

Objectifs :
Avec une problématique très actuelle, nous voulons permettre aux élèves du fondamental et du secondaire de naviguer parmi des notions de chimie élémentaires (atomes, molécules, état solide, état liquide, réactions acide/base, réactions d’oxydoréduction, combustion, densité des gaz, etc… ). Nous désirons ainsi faire découvrir ou approfondir des notions de base (toutes illustrées par l’expérience), mais également démontrer le rôle fondamental des chimistes tant dans la compréhension des mécanismes de production et de transformation du CO2 que de la surveillance de notre climat et du développement de solutions sociétales acceptables. Ce dernier aspect nous semble primordial. En effet, la chimie véhicule fréquemment une image négative associée aux pollutions de tout type. Nous voulons insister sur le rôle positif des chimistes aujourd’hui et montrer, à partir d’une molécule a priori aussi simple que le CO2, que la chimie est partout, qu’elle est à la base de la vie sur terre, que des millions de réactions se déroulent en permanence dans notre corps, autour de nous,…que les échanges impliquant le CO2 sont permanents dans notre corps, dans la nature,… et pas seulement dans les industries. L’objectif est donc clairement d’amener tout à la fois les enseignants et les élèves à réaliser l’importance de cette discipline, à percevoir et intégrer l’aspect multidisciplinaire de la science aujourd’hui, à comprendre le rôle fondamental de la science dans la société actuelle et le rôle que chaque citoyen peut jouer dans ce cadre, mais aussi, au-delà, à motiver les jeunes à s’orienter vers des disciplines scientifiques.

Informations utiles :
• Public cible : Enfants (francophones) de 6 à 18 ans
• Remerciements : A Monsieur Benoît Cerexhe, Ministre de la région Bruxelles-Capitale, pour avoir soutenu et financé ce projet dans le cadre des appels à projets de sensibilisation des jeunes aux sciences ‘Plus tard, je serai… Einstein ou Marie Curie’.

Introduction :
L’année internationale de la chimie 2011 est une célébration mondiale des réalisations dans le domaine de la chimie ainsi que des contributions de la chimie au bien-être de l’humanité. L’une des activités proposée dans le cadre de cette année internationale est l’Expérience mondiale sur l’eau, grâce à laquelle enseignants et élèves réaliseront une série d’expériences sur la qualité et le traitement de l’eau de nos régions.

Objectifs :
Grâce à l’Expérience mondiale de chimie ‘L’eau: une solution chimique’, les élèves étudieront la chimie de l’eau et le rôle de l’eau dans la société et l’environnement. Les résultats de leurs recherches seront intégrés à l’Expérience mondiale, qui deviendra peut-être la plus grande expérience de chimie jamais réalisée puisque elle vise à faire établir par des jeunes une cartographie mondiale de l’eau.

Contenu :
L’Expérience mondiale sur l’eau comprend essentiellement quatre activités réalisées par les élèves:
• Le pH de la planète: mesure du pH de l’eau en utilisant des indicateurs.
• Les eaux salées: étude la salinité d’un point d’eau local.
• Le défi du distillateur solaire: projet de construction d’un distillateur solaire à partir de matériaux simples et utilisation pour purifier de l’eau.
• L’eau: sans saletés, sans germes: comment la chimie est utilisée obtenir de l’eau potable.

La classe apportera aussi de l’eau d’un cours d’eau, d’un étang, d’une source pour faire la cartographie. Les élèves feront appel à l’observation, l’expérimentation et à leur esprit critique pour l’analyse des résultats. Selon le niveau d’études des élèves (primaire, secondaire inférieur, secondaire supérieur) des expériences complémentaires seront proposées afin d’approfondir certaines des notions fondamentales de la chimie. Les expériences de l’Expérience mondiale ainsi que la démarche pédagogique sont expliquées en détail sur le site http://water.chemistry2011.org.

Extrait du journal de l’école J.J. Michel :

Informations utiles :
• Public cible : Enfants (francophones) de 6 à 18 ans
• Durée : 3h
• Remerciements : A Monsieur Benoît Cerexhe, Ministre de la région Bruxelles-Capitale, et Monsieur Jean-Marc Nollet, Vice-Président du Gouvernement Wallon et Ministre du Développement durable et de la Fonction publique en charge de l’Energie, du Logement et de la Recherche, pour avoir soutenu et financé ce projet dans le cadre des appels à projets de sensibilisation des jeunes aux sciences ‘Plus tard, je serai … Einstein ou Marie Curie’.

ACTIVITES ANNUELLES

Descriptif :
Dans le cadre du « Fascination of Plants Day », l’Expérimentarium de chimie organise des ateliers grand public en collaboration avec le Réseau des Musées de l’ULB.

Informations utiles :
• Cette activité se déroule généralement au Jardin Botanique Jean Massart aux alentours du 18 mai

Descriptif :
L’Expérimentarium de chimie participe chaque année au Festival Playful Science organisé par Science on Stage Belgium.

Informations utiles :
• http://www.scienceonstage.be

Descriptif :
L’Expérimentarium de chimie participe chaque année au Festival I Love Science organisé par la Région de Bruxelles-Capitale.

Informations utiles :
• https://visit.brussels/site/fr/sites/ilovescience/

Descriptif :
L’Expérimentarium de chimie participe chaque année à la Fête de l’environnement organisée par Bruxelles Environnement au Cinquantenaire.

Informations utiles :
• https://www.bruxellesenvironnement.be

Descriptif :
L’Expérimentarium de chimie participe chaque année à la Fête de l’Iris organisée par la Région de Bruxelles-Capitale.

Descriptif :
Dans le cadre de la « Journée Européenne du Patrimoine Académique », l’Expérimentarium de chimie organise des ateliers grand public en collaboration avec le Réseau des Musées de l’ULB.

Informations utiles :
• Cette activité se déroule généralement à l’Ecomusée du Viroin aux alentours du 17 novembre

Descriptif :
L’Expérimentarium de chimie participe chaque année à la Nocturne des Musée Bruxellois organisée par la Conseil Bruxellois des Musées.

Informations utiles :
• Les réservations se font via InforSciences.

Descriptif :
L’Expérimentarium de chimie participe chaque année à l’événement Place aux enfants.

Informations utiles :
• http://www.placeauxenfants.be/fr

Descriptif :

L’Expérimentarium de Chimie participe au Printemps des Sciences à travers différentes activités :

• Ateliers thématiques* à l’Expérimentarium de Chimie
• Ateliers « Les Experts » à l’Expérimentarium de Chimie
• Animations pour le grand public à l’Exposition des Sciences (ULB)
• Animations pour le grand public dans Bruxelles (City2, Galeries Anspach, …)

*Les thématiques du Printemps des Sciences :
– Et demain ? (du 23 au 29 mars 2020)
– Elémentaire ! (du 25 au 31 mars 2019)
– Fiction ? (du 19 au 25 mars 2018)
– Tous connectés ! (du 20 au 26 mars 2017)
– A table ! (du 14 au 20 mars 2016)
– La lumière (du 23 au 29 mars 2015)
– A la recherche des origines (du 24 au 30 mars 2014)
– Les défis de l’eau (du 18 au 24 mars 2013)
– Une énergie durable pour tous (du 19 au 23 mars 2012)

Informations utiles pour les ateliers :
Public cible : 4-5-6 èmes secondaires
Réservations : contactez InforSciences
Nombre de participants : 24 élèves maximum par atelier
Durée : environ 3h

Descriptif :
L’Expérimentarium de chimie organise des ateliers en tandem (grands-parents/petits-enfants) en collaboration avec l’Université Inter-Ages de l’ULB.

Informations utiles :
• Réservation via l’Université Inter-Ages de l’ULB

AUTRES ACTIVITES

L’’Expérimentarium de Chimie a fêté le 17 novembre 2016 ses 5 ans d’existence.

Présentation de la pièce de théâtre :

La problématique de L’ampoule aux yeux d’or tourne autour de l’énergie durable pour tous. Dans ce cadre nous avons choisi de traiter de la consommation responsable et en particulier de l’obsolescence programmée. Nous vivons dans une société industrielle où foisonnent de nombreux objets et consommables en tous genres (véhicules, téléphones, ustensiles de cuisines, fournitures scolaires, outils, aliments…). Cette profusion et cette variété incarnent « le progrès » dans notre civilisation, mais à quel prix? En effet, cette quantité énorme d’artefacts est extrêmement énergivore (extraire la matière première, fondre, monter, assembler, transporter, emballer, vendre,…), avec toutes les conséquences que nous commençons seulement à envisager pour notre environnement. Mais ce n’est pas tout, car les industries qui produisent ces objets ont un besoin vital d’en vendre le plus possible, et sont prêtes à les « saboter » pour limiter leur durée de vie et en vendre plus. Ce processus aggrave encore les conséquences environnementales liées à la production, et donc consomme toujours plus d’énergie. C’est ce processus délirant que ce spectacle aborde.

Au centre, il y a la notion d’énergie qui sera notamment matérialisée par un vélo que les personnages utilisent pour générer leur électricité. Ce dispositif permet d’aborder à la fois la production d’énergie, sa transformation et son utilisation. En outre l’ampoule matérialise bien l’obsolescence programmée puisqu’elle fût un des tout premiers objets victimes de ce type de politique (cf. Le Cartel de Phoebus dans les années 1920-30). Bien sûr d’autres objets seront évoqués comme les téléphones portables qui prennent de plus en plus de place dans nos vies et dans celles des enfants et pré-ados. Après tout, c’est eux que nous désirons sensibiliser !

Dans ce spectacle, nous suivons un grand père et sa petite fille dans leur atelier où ils réparent en toute illégalité du matériel usager. …

… Une nuit, ils surprennent un visiteur dans l’atelier… Or ce personnage est précisément un inspecteur. …

… Qui est-il ? Quelle est sa vision du monde ? Que vient-il faire là ? Quels sont les risques pour ces résistants ? …

… Durant cette confrontation, deux visions du monde s’affrontent sur fond de pédalier, d’échappées, d’électricité !

Le spectacle est suivi d’une discussion, d’un échange qui permettra de prolonger la rencontre entre l’équipe et le public et surtout de donner la parole aux jeunes. L’idée est de répondre aux leurs questions mais également de créer un espace de discussion/réflexion entre eux. L’intérêt de ce débat est que les jeunes puissent partager leurs rapports à la technologie, à la consommation et se répondre les uns les autres. Engager une réflexion commune sur ces thématiques, mais aussi sur le théâtre en général, au gré de la discussion.

La compagnie “Les Orgues” :

La Cie Les Orgues fonctionne comme une plateforme où chaque membre est libre de proposer un projet et de le réaliser dans le cadre de la compagnie que se soit en tant que metteur en scène ou en tant que comédien. On parle alors de “porteur de projet”. Il peut s’agir de projets de théâtre, musique, danse, marionnettes… Si Les Orgues peuvent n’être perçus que comme une plateforme de création, la compagnie possède néanmoins, de part l’origine théâtrale de ses membres, une identité forte qui concerne le rapport des acteurs avec le texte, entre eux et avec le public.

Tout d’abord, la dynamique de la création du spectacle part du texte. Ensuite, la Cie s’attache à chercher le rythme du texte ; rythmique qui est ensuite validée sur le plateau, par le biais d’improvisations dans l’espace. Les relations entre les personnages ne sont pas préméditées mais se révèlent spontanément dans les interactions entre les acteurs sur scène, par la profération et l’adresse du texte. Dans le cadre de ce projet, la donnée de l’écriture de la pièce, de son ajustement au jeu des acteurs, à la mise en scène, impose différentes modifications de texte en cours de répétition. Ces rapports, acteurs-texte et avec le public, procèdent donc de la manière de travailler, mais constituent en même temps une façon de voir le théâtre, c’est-à-dire en impliquant sur scène de vraies interactions entre les acteurs et avec le public. Il s’agit de retrouver à chaque fois cette vérité, d’assumer le théâtre, d’assumer les codes de jeu, d’assumer de jouer au milieu des regards, au centre d’un espace scénique en tant que tel. C’est de cette concrétude dans les rapports que va sortir le spectacle. C’est sur cette « vérité » que va se greffer l’imaginaire du spectateur et que l’histoire va se raconter.

Philippe Rasse est le porteur de ce projet au sein de la Cie. Il est non seulement comédien mais également Docteur en sciences (chimie) de l’ULB. L’envie de méler sciences et texte de théâtre a toujours suscité chez lui un grand enthousiasme qu’il a su partager avec les membres de l’équipe. Quentin Simon et Julie Leyder, co-fondateur de la Cie “Les Orgues”, sont également acteurs dans la pièce. Simon Gautiez, qui a rejoint la Cie en 2010, est le metteur en scène de la pièce. Ils ont tous fait leurs études au Conservatoire Royal de Mons. Dans la première version de la pièce (jouée en mai 2013), Jean-Marc Amé avait participé à l’écriture et la mise en scène, et Lénaïc Brulé était une des actrices de la pièce.

Informations utiles :
• Public cible : Grand public
• Date : En 2013 et 2014
• Lieux : au Théâtre de la Roseraie, au Théâtre Saint-Michel, à l’XL Théâtre, au Théâtre de la Vie, …
• Sur la pièce :
– Créateurs : Philippe Rasse, Jean-Marc Amé
– Mise en scène : Simon Gautiez
– Acteurs et actrices : Lénaïc Brulé, Julie Leyder, Philippe Rasse et Quentin Simon
– Lumières : Guillaume Fromentin
– Scénographie :  Lénaïc Brulé, Les Orgues
– Conseiller scientifique : Jean Christophe Leloup
– PATGS : Françoise Cluyse, Anne Laurent

Descriptif :
L’augmentation du CO2 atmosphérique est à la base du réchauffement climatique. Oui mais, il permet également le maintien d’une température terrestre propice à la vie! Lorsqu’il se dissout dans l’eau, il augmente son acidité et cause de nombreux bouleversements au niveau de la faune et de la flore. Oui mais le CO2, par le biais de la photosynthèse, est la source de matière vivante ! Alors le CO2, ennemi ou ami? Et puis au fond, c’est quoi le CO2? Au travers de démonstrations concrètes et de modules interactifs, l’Expérimentarium de Chimie vous propose de partir à la découverte de la chimie du CO2 de naviguer parmi les notions de molécules, d’état de la matière, de réaction de combustion ou encore d’oxydoréduction qui vous permettront de comprendre l’aspect pluridisciplinaire de la science et le rôle central de la chimie dans la sauvegarde de notre environnement.

Ateliers :
Durant cette exposition, différents ateliers pour le primaire et le secondaire seront également proposés :
• Ca va gazer : Au cours de cet atelier, les élèves seront invités à analyser le contenu d’une boisson gazeuse. Ils créeront leur propre boisson en réfléchissant aux procédés chimiques permettant cet état et testeront les différentes méthodes existantes afin de trouver la plus « potable ».
• Le CO2, c’est naturel : Lorsqu’on parle de CO2, on pense spivent aux industries et aux transports en commun mais rarement à la respiration, qu’elle soit humaine ou végétale. Lors cet atelier, les élèves identifieront le gaz expiré et découvriront d’autres éléments naturels dégageant du CO2.
• Le CO2 la menace : Toutes les combustions dégagent du CO2, ensemble, nous le vérifierons au cours d’expériences. Nous mettrons également en évidence l’effet de serre provoqué par le CO2 et par le biais d’expériences, nous comprendrons pourquoi ce surplus de CO2 dans les océans augmente l’acidité de ceux-ci.
• Les sources de production du CO2 : Toutes les combustions dégagent du CO2, ensemble, nous le vérifierons au cours d’expériences telles que la préparation de CO2 à partir de coquilles d’oeufs ou de la fermentation des levures.

Informations utiles :
• Lieu : Au Centre de Culture Scientifique de Parentville
• Date : Du 5 février au 7 avril 2013

Le Département de Chimie de l’ULB a décidé de mettre sur pied un Expérimentarium de Chimie afin de stimuler l’intérêt des sciences auprès du jeune public, et en particulier pour montrer le rôle fascinant que joue la chimie à de nombreux niveaux dans notre vie quotidienne.

Cet Expérimentarium se tient dans un laboratoire ouvert aux enseignants et élèves du primaire et du secondaire. Ils peuvent, ensemble, explorer différents sujets liés à la chimie. Ce labo est supervisé par des membres du Département de chimie et est encadré par du personnel technique et des étudiants chimistes de l’ULB.

L’inauguration de l’Expérimentarium de Chimie a eu lieu le 17 novembre 2011 afin de marquer la clôture de l’Année Internationale de la chimie.

Descriptif :
‘La chimie à toute heure’ est un spectacle destiné aux étudiants du secondaire et à leurs enseignants et qui offre une approche originale et ludique, mais néanmoins rigoureuse de la chimie. Joué par deux acteurs professionnels (Philippe Rasse et Jean-Marc Amé), ce spectacle met en scène la journée d’un chimiste dans son laboratoire et associe pièce de théâtre, expériences de chimie et explications scientifiques. Ce spectacle a pour but de (i) faire découvrir une discipline scientifique, la chimie, qui est souvent présentée de manière négative auprès du grand public alors qu’elle est finalement présente partout dans notre quotidien (dans notre corps, en cuisine, …) et (ii) fournir un support pédagogique aux enseignants pour illustrer le programme de cours du secondaire.

Informations utiles :
• Public cible : Etudiants du secondaire.
• Date : Les 31 mars, le 1er et 6 avril 2011.
• Lieu : Forum B (Campus Plaine) et Cafétaria ‘Chez Théo’ (Campus Solbosch).
• Organisateurs :
– Acteurs : Jean-Marc Amé, Philippe Rasse
– Académiques : Claudine Buess, Jean-Christophe Leloup, Cécile Moucheron, Nathalie Vaeck
– Corps Scientifique : Vincianne Grimard
– PATGS : Françoise Cluyse, Anne Laurent

Introduction :
‘La chimie sans les yeux’ est une exposition interactive destinée aux enfants aveugles et malvoyants, et à leurs enseignants, qu’ils soient dans l’enseignement spécialisé ou dans l’enseignement classique. Cette activité se base sur une série d’expériences interactives qui visent à faire comprendre des concepts parfois compliqués de manière ludique mais rigoureuse en utilisant tous les sens sauf la vue. Pour les classes dans lesquelles des enfants déficients visuels sont en immersion, il sera proposé aux autres enfants de se bander les yeux.
Cette exposition a donc trois but essentiels :
• faire découvrir une discipline scientifique qui est souvent présentée comme très visuelle aux enfants malvoyants ou aveugles
• fournir un support pédagogique aux enseignants
• promouvoir la chimie dès le plus jeune age.

Objectifs de l’exposition :
Dans l’enseignement spécialisé, les jeunes présentant un handicap visuel important suivent, outre le programme de base, plusieurs apprentissages particuliers (manipulation de la canne, mobilité dans la rue,…). Ces apprentissages requièrent un allégement de programme qui se traduit bien souvent par la diminution, voire la suppression des cours de sciences. D’autres difficultés surgissent lorsque le cursus se poursuit en intégration, étant donné le manque d’information adaptée ou facilement adaptable aux mal ou non-voyants. Nous souhaitons faire découvrir la chimie à un public qui n’y a que peu accès, en présentant une série d’expériences et informations basées sur d’autres sens que la vue (odorat, ouïe, toucher).
D’autre part, la majorité des gens, y compris étudiants et enseignants, estiment que la chimie est une science essentiellement visuelle et imaginent difficilement une autre façon de la faire partager ou découvrir. Cette exposition permettra donc aussi aux voyants d’aborder la chimie d’une autre façon en les incitants à faire un meilleur usage de l’ensemble de leurs sens pour appréhender les sciences en général et la chimie en particulier.
Finalement, la chimie souffre dans notre société d’une perception négative auprès du jeune public ce que nous identifions d’ailleurs comme l’un des problèmes majeurs du recrutement des étudiants en chimie. Cet aspect est d’autant plus crucial que les cours de chimie dans le secondaire sont de plus en plus souvent enseignés par les titulaires d’un diplôme dans une autre discipline qui sont rarement sensibilisés à cette problématique. Cette exposition permettra de revaloriser le rôle de la chimie pour un jeune publique ainsi que chez les enseignants.

Contenu de l’exposition :
Plusieurs expériences courtes et interactives montrent l’intérêt d¹utiliser l’ensemble de nos sens pour appréhender la science et s’amuser en chimie de 6 à 99 ans.
Parmi les expériences présentées, nous percerons le secret des bouillottes instantanées ou des compresses froides qui soignent les sportifs en moins d’une minute. Vos mains vous montreront qu’un gaz prend beaucoup plus de place que la quantité équivalente de liquide ou de solide, ceci à l’aide d’un dispositif simple et d’une réaction chimique que vous pourrez refaire chez vous. Nous illustrerons également avec des modèles simples que vous pourrez secouer, la différence entre l’état solide, liquide et gazeux. Nous expliquerons ce qu’est la chiralité à l’aide de modèles tactiles et vous sentirez avec le nez la différence entre 2 molécules apparemment identiques mais énantiomères l’une de l’autre. Ceci nous permettra d¹aborder la chimie pharmaceutique, la chimie olfactive et la chimie gustative.
Vous apprendrez ce que sont les polymères : nous en construirons en attache-tout et nous en fabriquerons de vrais.
Et beaucoup de choses encore…

Informations utiles :
• Public cible : Enfants de 6 à 18 ans, francophones et néerlandophones
• Date : Du 1er octobre 2010 au 30 novembre 2010
• Lieu : Université Libre de Bruxelles, Campus Plaine, Bâtiment NO, Local 2.03.109
• Organisateurs : Claudine Buess, Jean-Christophe Leloup, Cécile Moucheron, Nathalie Vaeck